Historique Ports propres
Historique Ports propres

La flotte de plaisance en Provence Alpes Côte d’Azur représente près de 50% de la flotte nationale. Filière à part entière, l’activité plaisance induit près de 10 000 emplois en Provence Alpes Côte d'Azur. Environ 60 000 anneaux permettent l’accueil de nombreux plaisanciers, qui visitent les sites naturels ou stationnent dans les ports.

L’activité plaisance a une influence non négligeable sur le milieu et sur la qualité des eaux, tant dans les ports qu’aux alentours.
On estime que des déchets toxiques sont issus des 135 ports maritimes, de pêche et de plaisance, de Provence Alpes Côte d'Azur : piles, batteries, huiles de vidange, solvants acides, matière plastique, résine, pots de peinture usagés, etc…
Moins visibles mais tout aussi nocives sont les pollutions qui proviennent des effluents (eaux de carénage, eaux usées, eaux pluviales) se déversant directement dans le port.

Face à ce constat, la Région Sud, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, l’ADEME, l’Etat (DREAL) ont adopté une démarche commune, visant à encourager toutes les opérations qui concourent à l’amélioration de la qualité environnementale des ports.

Depuis 2001, année de démarrage de la démarche « Ports Propres » en Provence Alpes Côte d'Azur, 120 ports l’ont adoptée et des aides, d’un montant de 36 millions d’Euro, leurs ont été octroyées.
En 2008, la création d’un accord AFNOR pour la certification de la gestion environnementale portuaire a été une étape supplémentaire dans la démarche, réalisé en partenariat avec la Région Sud.

En 2012, la création de la Certification européenne "Ports Propres" ou "Clean Harbour Guidelines", a remplacé l'accord français.

En 2019, 60 ports de plaisance en Provence Alpes Côte d'Azur sont déjà certifiés (plus de 70 à l'échelle européene).

  Historique Ports propres
Quelques dates :
  • Première notion de « ports propres » en Bretagne en 1984.
  • Languedoc Roussillon, de 1998 à 2005 : première opération « Ports Propres » dans les ports de plaisance et de pêche.
  • Corse, en 2003 : « ports propres et accueillants »
  • En Provence Alpes Côte d’Azur :
    L’Opération est initiée en 2001, avec une convention de partenariat entre le Syndicat Mixte d'Aménagement Touristique du Languedoc-Roussillon et le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur.
  • Une convention de partenariat technique et financier unit la Région Sud, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, l’ADEME Provence Alpes Côte d'Azur et la DREAL Provence Alpes Côte d'Azur.
  • De 2001 à 2007 : 86 ports de plaisance en Provence Alpes Côte d'Azur adhèrent à la démarche « Ports Propres ».
  • En 2006 : création, en partenariat Région Sud/UPACA, d’une charte graphique de signalétique des équipements « ports propres »;
  • En 2007, la Région Sud, commande une étude de faisabilité puis la création d’un Accord national auprès d’AFNOR, avec le concours, entre autres, de l’UPACA.
  • En 2008 : création de la certification nationale AFNOR « Gestion Environnementale Portuaire ».
  • 2011 : réalisation par l’UPACA de la certification européenne Ports Propres ou Clean Harbour Guidelines qui annule et remplace la certification française.